L'Orthothérapie


L'orthothérapie est une thérapie très efficace, méconnue, qui a tout intérêt à se faire connaître et à être reconnue. Elle vise à éliminer les douleurs musculaires et articulaires et à redonner aux muscles et articulations leur amplitude maximale de mouvement, et ainsi bouger aisément, sans douleurs et sans raideurs et sans risques de se blesser. Ces douleurs peuvent être chroniques (depuis plusieurs années), ou plus récentes. (mouvements répétitifs, accidents, blessures). Dans ces deux cas, l'orthothérapie est très efficace.

L'orthothérapie est un amalgame de massothérapie, de kinésithérapie (thérapie par le mouvement), et de mobilisations spécifiques à l'orthothérapeute servant à rééquilibrer les désordres intervertébraux mineurs (vertèbres). Elle s'adresse principalement aux personnes qui veulent éliminer des douleurs et des tensions musculaires et articulaires, ainsi que certaines douleurs du système nerveux. Cette thérapie permet une rééducation et un rééquilibre de la posture, en plus de redonner toute l'amplitude aux articulations.

Le champ d'action de l'orthothérapie englobe tout l'appareil musculo-squelettique et les interventions se font essentiellement sur le système musculaire. L'orthothérapeute ne fait pas de manipulations de la colonne vertébrale ou des organes, comme un chiropraticien ou un ostéopathe. Par contre, l'orthothérapeute fait des mobilisations au niveau de la colonne vertébrale qui vise à redonner l'espace inter-vertébrale et ainsi redonner une bonne mobilité aux articulations vertébrales. Ainsi les fonctions nerveuses du corps se trouvent moins entravées par des écrasements, des pincements. Ces mobilisations se font sans mouvement brusque. L'orthothérapeute peut également faire des massages ventraux qui visent à stimuler le système digestif, et ainsi aider le patient à évacuer (constipation). La constipation peut venir faire une pression sur les vertèbres lombaires et ainsi provoquer des douleurs sciatiques ou lombaires.

Applications thérapeutiques


Dos
  • Nerf sciatique
  • Entorse dorsale
  • Hernie discale
  • Douleurs lombaires
  • Douleurs entre omoplates
Cou
  • Douleurs cervicales
  • Raideurs cervicales (manque de mobilité)
  • Hernie discale
  • Névralgie d'Arnold
  • Névralgie du Trijumeau
Migraines
  • Provenant de tensions musculaires du cou
  • Provenant de désordre intervertébral mineur
  • Provenant du stress
Oreilles
  • Bourdonnements (congestion du cou)
  • Acouphène (tension musculaire du cou et mâchoire)
  • Élancements (tension musculaire du cou et mâchoire)
  • Étourdissements, vertiges (congestion du cou)
Mâchoire
  • Craquements (tension musculaire du cou)
  • Douleurs (tension musculaire du cou)
  • Ronflements (qui n'étaient pas présent plus jeune : congestion du cou)
Épaules
  • Tendinose/tendinite
  • Manque de mobilité
  • Bursite
  • Douleurs cervico-brachiale
  • Pincement du nerf brachial
  • Suites à une luxation
Coudes
  • Épicondylite (tennis elbow)
  • Épitrochléite (golf elbow)
  • Tendinose/tendinite
Poignet
  • Canal Carpien
  • Tendinite de De Quervin
  • Engourdissements
  • Hypomobilité du poignet
  • Tendinose/tendinite
Main/Doigts
  • Douleurs (arthrite, ou modules)
  • Doigt à Ressaut (difficulté de plier le doigt et se coince)
  • Maladie de Raynaud
  • Maladie de Dupuytrain
  • Tendinose/tendinite
Hanche
  • Douleurs
  • Hypomobilité
  • Bursite
  • Tendinose/tendinite
Genoux
  • Douleurs lors de flexion
  • Douleurs constantes
  • Chondromalacie
  • Bursite
  • Arthrose
  • Arthrite
  • Tendinose /tendinite
Pieds/orteil
  • Entorse
  • Pied creux
  • Pied plat
  • Fasciite plantaire
  • Épine de Lenoir
  • Tendinose /tendinite
Vertèbres
  • Douleurs
  • Désordre intervertébral mineur (désaxée)
  • Écrasement
  • Pincement nerveux
  • Hernie
  • Spondylolyse
  • Spondylosystésis
  • Arthrite (inflammation)
  • Arthrose
  • Tendinose/tendinite
L'orthothérapie, dans certains cas, peut également traiter d'autres troubles :
  • Migraines
  • Céphalées de tension
  • Syndromes myofasciaux
  • Fibromyalgie
  • Lymphoedème aux membres.
  • Arthrite
  • Jambes lourdes
  • Hyperactivité
  • Douleurs reliées aux système nerveux

Pour qui


L'orthothérapie s'adresse :
  • Aux sportifs
  • Aux athlètes
  • Aux personnes convalescentes
    • à la suite d'un accident
    • à la suite d'une chirurgie
  • Aux enfants
    • mauvaises postures
    • scoliose
    • blessures
  • Aux adolescents
  • Aux personnes âgées
  • Travailleurs
  • Accidentés
  • Toute personne ayant des douleurs musculo-squelettiques

Les buts de l'orthothérapie

L'orthothérapie vise à soulager des douleurs musculaires et articulaires qui peuvent prendre la forme de maux de tête ou de dos, de genoux, de coudes, d'épaules, de poignet, de tendinites, de névralgie sciatique, de raideurs dans les membres, etc. Ces douleurs peuvent être causées par :

  • des mauvaises postures
  • des gestes brusques
  • des coups
  • des accidents
  • des mouvements répétitifs
  • un manque d'exercice (ankyloses)
  • l'embonpoint
  • mauvaises habitudes de vie (malnutrition, stress, alcool, café, trop travailler, etc...)
  • maladies

Éducation posturale

L'éducation posturale est un autre élément important de l'orthothérapie. Retrouver ou conserver une bonne posture permet de réduire les tensions sur les muscles et les articulations et contribue au bien-être. En fait, l'orthothérapie rééduque la musculature. Elle permet d'assouplir le corps, de le rendre plus mobile, plus " lubrifié ", de réduire les spasmes et les contractures, elle donne plus d'aisance aux mouvements, soulage certaines douleurs neurologiques (chocs, éclairs dans certaines parties du corps). Enfin, l'orthothérapie améliorerait la respiration et la circulation sanguine et lymphatique, favorisant ainsi l'élimination des déchets toxiques et un meilleur apport des nutriments et de l'oxygène aux cellules du corps.

Le traitement (une scéance)

Une heure est normalement accordée pour un traitement d'orthothérapie. Il débute par un massage suédois, suivi de mobilisations de kinésithérapie et d'orthothérapie et également par l'utilisation de certains appareils et/ou équipements professionnels.
À travers le traitement, l'orthothérapeute sensibilise le patient à l'importance d'avoir un mode de vie équilibré et sain. L'orthothérapie est une thérapie holistique, qui vise la santé dans sa globalité.
Donc, une séance d'orthothérapie commence par un massage suédois profond (intramusculaire). Ce massage a pour but de décongestionner et de relâcher les tensions musculaires, de leur redonner de la souplesse, diminuer les douleurs et d'activer la circulation. Ce réchauffement musculaire permet au patient de bien recevoir les mobilisations qui s'en viennent, et également à diminuer son stress non seulement physique, mais aussi phsychique.
Par la suite, arrive les mobilisations, c'est-à-dire mettre en mouvement les membres ou articulations, d'une ou plusieurs parties du corps, selon le problème. Ces mobilisations peuvent être exécutées de façon active (le patient exécute lui-même le mouvement), passive (il se laisse manipuler) ou contrariée (le thérapeute résiste au mouvement du patient). Communément appelé. " le PAC ". Les mouvements demeurent relativement lents et doux et ne dépassent jamais le jeu normal des articulations.
À l'intérieur de son traitement, l'orthothérapeute peut utiliser certains appareils ou équipements professionnels, utiliser des techniques de Point Trigger, les points Knap, ainsi que l'isométrie. À l'intérieur de son traitement, l'orthothérapeute sensibilise le patient à l'importance d'avoir un mode de vie équilibré et sain et le guide dans ce sens.
L'orthothérapie ne nécessite généralement pas un nombre élevé de traitements. Il est par contre difficile d'établir le nombre exact de traitements que le patient devra subir, puisque tout dépend de la pathologie, de l'assiduité du patient à faire ses exercices et/ou étirements prescrits et dépendemment de l'auto-guérison de chacun. Un corps mal en point (embonpoint, malbouffe, stress, mauvais mode de vie) prend plus de temps à s'auto-guérir.Moins de dix rencontres peuvent suffire pour certaines pathologies (non chronique), entre 10 et 20 pour des pathologies plus chronique. Pour des rééducations posturales importantes, un patient peut être suivi sur une période d'un an. Le but ici, étant d'éliminer le plus possible les douleurs, de corriger la posture et ainsi, donner une permanence à ce nouvel état. Ces importants changements visent à modifier la structure du corps, donc prend plus de temps. Mais les résultats sont permanents. L'orthothérapeute traite toujours dans le but de rendre la personne le plus responsable et la plus autonome possible dans son auto-guérison. Le thérapeute propose donc, la plupart du temps des exercices physiques ou d'assouplissement à faire chez liu. Ces exercices sont soit correctifs (pendant la durée du traitement), soit préventifs (qui serviront à entretenir l'équilibre nouvellement acquis). Pour compléter le traitement, le thérapeute pourra donner des conseils sur son mode de vie (alimentation, gestion du stress, exercices aérobiques, perte de poids, etc.) et proposer des produits naturels (plantes médicinales, vitamines, minéraux, huiles essentielles, etc.) pour nettoyer, soulager, aider l'auto-guérison. Il est également en mesure de suggérer des ajustements à apporter à son environnement de travail ou domestique.

Attention aux charlatants

" Orthothérapeute ", tout comme " massothérapeute " par exemple, n'est pas un titre réservé. N'importe qui peut donc se prétendre orthothérapeute même s'il n'a reçu qu'une formation rudimentaire. On doit donc s'assurer soi-même de s'adresser à une personne compétente. Il est possible de vérifier si la personne fait partie d'une association crédible qui applique des critères de sélection rigoureux, qui a un code de déontologie et qui peut recevoir les plaintes du public. Il peut aussi être utile de vérifier depuis quand la personne pratique, quelles ont été ses études (universitaires ou autres) et demander des références. Au Québec, il existe au moins quatre associations d'orthothérapeutes. L'Association professionnelle des massothérapeutes spécialisés du Québec (MonRéseau+) est la plus importante. Elle regroupe plus de 5500 membres. Pour en faire partie, il faut avoir suivi une formation de massothérapie, de kinésithérapie et d'orthothérapie dans une école reconnue par MonRéseau+.